FunCal - Le travail du corps axé sur la colonne vertébrale et sur la respiration
Articles récents

(Livre du Dr de Sambucy ) - COMMENT RAJEUNIR l'organisme et le système nerveux d'après les méthodes de Gëorgia Knap

12 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

COMMENT RAJEUNIR
l'organisme et le système nerveux d'après les méthodes de Gëorgia Knap

Notice bibliographique BnF :

Type :
texte imprimé, monographie
Titre(s) : Dr A. de Sambucy, Dr Albert Leprince, J.-P. Martin de Beauce, J. Réno-Bajolais. Comment rajeunir [Texte imprimé]l'organisme et le système nerveux d'après les méthodes de Gëorgia Knap... [3e édition.]
Publication : Paris : Omnium littéraire (Fontenay-le-Comte, impr. P. et O. Lussaud frères), 1961
Description matérielle : In-8° (22 cm), 176 p., fig., pl., couv. ill. en coul. 10 NF. [D. L. 6756-62]

Notice n° : FRBNF32963642


PRÉAMBULE

Le rajeunissement du système nerveux ne peut s'envisager qu'en liaison avec le rajeunissement pulmonaire, digestif et cardio-rénal. Nous ne prétendons traiter ici qu'une petite partie de ce vaste problème la question du système nerveux qui souffre et comment la rajeunir de l'extérieur.

La régénération de l'être vivant doit être entreprise simultanément par le cadre où il vit, l'alimentation qu'il absorbe, les excrétats qu'il rejette, l'amélioration de ses mouvements dans l'espace, l'assouplissement de son poumon, le redressement et le remusclage de sa colonne vertébrale.

Et tout cela même doit être précédé de l'appréciation exacte de l'âge biologique du sujet, c'est-à-dire de sa biométrie. On trouvera un certain nombre de renseignements sur ces questions dans notre ouvrage Gymnastique corrective et Traitement respiratoire ; Biométrie, Orthopédie, Régénération. 

Ici nous venons rendre hommage aux idées très simples et très utiles de Gêorgia Knap amélioration et rajeunissement du système nerveux par la suppression de la douleur.

Lire la suite

(Livre du Dr de Sambucy) - APRÈS LA CRISE, que peut faire le rhumatisant grave ?

12 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

APRÈS LA CRISE,
que peut faire le rhumatisant grave ?

Notice bibliographique BnF :

Type :
texte imprimé, monographie
Auteur(s) : Sambucy, André de
Titre(s) : Après la crise, que peut faire le rhumatisant grave? [Texte imprimé] les gymnastiques nocives, attitudes et gestes de la femme au foyer, les rares bons mouvements..
Publication : Paris : Dangles, 1971
Description matérielle : 21 cm, 224 p., ill., couv. ill. 24 F

Notice n° : FRBNF35390848



4ème de couverture :


Dr. A. de SAMBUCY. — APRÈS LA CRISE, QUE PEUT FAIRE LE RHUMATISANT GRAVE. Les Gymnastiques nocives ; attitudes et gestes de la femme au foyer ; les rares bons mouvements; le ski ; les sports ; la Godille remusculante ; la boue qui guérit.

Hier on vous a massé et débloqué. La douleur est tombée ; vous remarchez prudemment. Le bas du dos reste fragile. La sciatique qui vous a immobilisé un mois peut réapparaître : vous avez peur. Que faire maintenant ?
Irez-vous dans une salle de culture physique faire ; « Un, deux... Un, deux, trois... ! » pour faire réapparaître la douleur et l'écrasement en quelques minutes ?
Allez-vous confier cette colonne fragile à un soi-disant rééducateur qui va vous imposer des mouvements que vous ne faisiez jamais auparavant ? Non ! Pouvez-vous aller nager ? Skier ? Jardiner ? Déménager ? Conduire ?
Vous le saurez en lisant ce livre. Comment vous remuscler ?
Comment éviter de retomber dans vos crises terribles de rhumatisme chronique ? Que faire pour vous dépurer, vous vider de vos toxiques ? Dans quelle station thermale aller ? Un ouvrage que tout rhumatisant doit lire.

Lire la suite

(Livre du Dr de Sambucy) - L'ALLONGEMENT VERTÉBRAL DES RHUMATISANTS SOUS TRACTION LÉGÈRE ET MASSAGE

12 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

L'ALLONGEMENT VERTÉBRAL DES RHUMATISANTS
SOUS TRACTION LÉGÈRE ET MASSAGE

Notice bibliographique BnF :

Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) :  Sambucy, André de (Dr)
Titre(s) :  Dr André de Sambucy,... Mauricette de Sambucy,... L'Allongement vertébral des rhumatisants sous traction légère et massage [Texte imprimé], les neuf points de remise en état du rachis faible ou malade. Avec une Note du Dr Marie-Louise Néret,... sur l'acupuncture vertébrale. [Préface par le Dr Albert E. Le Play.]
Publication :  Paris, Le François (Impr. nouvelle), 1951. In-8° (240 x 160), 142 p., fig., couv. ill. 800 fr. [D. L. 5972-51] -Va-

Autre(s) auteur(s) :  Sambucy, Mauricette de. Auteur du texte
Le Play, Frédéric (1806-1882). Préfacier
Néret, Marie-Louise (Dr). Éditeur scientifique


Notice n° : FRBNF32601342

Lire la suite

LES LIVRES DU DOCTEUR ANDRÉ DE SAMBUCY

12 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

LES LIVRES DU DOCTEUR ANDRÉ DE SAMBUCY
Sambucy de Sorgue, André [1909-1987]

 


« La chimie tuera l’homme après l’avoir rendu fou, déformé et pourri, mais elle a la protection des nations, elle fait vivre tant de gens ! Quand on a des milliards à sa disposition, il est facile de s’étendre, de s’infiltrer partout. Il nous faut absorber, de par le Roy, c’est-à-dire pour obéir aux lois que font voter les trusts, ces poulets qui font tomber les moustaches et grossir les fesses des cuisiniers (c’est comme cela que la chose fut découverte), ces déchets d’uranium qui font grandir les enfants français de 20 cm par les fémurs et les tibias... ces airs pourris et vides, ces airs morts des salles de conférences et des bureaux, ces airs chimiques, mortellement chimiques quand le moteur est en panne et il s’y met souvent… Il nous faut absorber ce pain cancérigène et blanchâtre et mollasse, ces viandes de bestiaux malades, il nous faut utiliser ces lanières et ces surfaces de substances qui ressemblent au cuir et ne sont pas du cuir, il nous faut revêtir ces tissus chimiques qui coupent l’électricité du corps des forces cosmiques ambiantes et nous mettent dans un bocal, à cuire dans notre jus. Il nous faut faire pénétrer dans notre viande ces vaccinations qui tuent les gens sous prétexte de les protéger d’une maladie qu’ils n’auront pas. La chimie commande, les trusts font voter des lois. L’homme de tous les pays est et sera de plus en plus l’esclave, le larbin des trusts chimiques, drogo-chimiques, pharmaceutiques, médico-pharmaceutiques. Les espoirs pour ces milliardaires sont immenses. Leur règne prodigieux ne fait que commencer. »
[Les deux sources de la médecine européenne », André de Sambucy, Éditions Dangles, Paris, 1968, pp.111-112]



BIBLIOGRAPHIE

 

- Après la crise, que peut faire le rhumatisant grave ?, Dangles.
- Comment rajeunir l'organisme et le système nerveux d'après les méthodes de Gëorgia Knap, Omnium littéraire.
- Défendez vos vertèbres, Dangles.
- Étude et emploi du Yoga Iranien et Égyptien, Dangles.
- Gymnastique corrective et Traitement respiratoire, Amédée Legrand.
- Gymnastique corrective vertébrale, Dangles.
- L'Allongement vertébral des rhumatisants sous traction légère et massage, Dangles.
- Le bâton et la barre de fer légère en gymnastique respiratoire et vertébrale, Amédée Legrand.
- Les deux sources de la médecine européenne, Dangles.
- L'espalier suédois, Dangles.
- Mobilisations articulaires sous oscillations rythmées, Dangles.
- Nouveau traitement du rhumatisme, par la vertébrothérapie et l'acupuncture, Dangles.
- Nouvelle médecine vertébrale de toutes les maladies chroniques, Dangles.
- Pour comprendre le Yoga et les lois brahmaniques, Dangles.
- Pour comprendre les déplacements de vertèbres, Person, Paris, 1985.
- Traité pratique de massage vertébral familial - cours complet de massage suédois et chinois, manuel et pédestre, Dangles.
- Traitement vertébral pulmonaire et nerveux, Omnium littéraire.

 

Lire la suite

LE MASSAGE VERTÉBRAL ET LE MASSAGE SUÉDOIS

10 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

LE MASSAGE VERTÉBRAL ET LE MASSAGE SUÉDOIS
Traité Pratique de Massage Vertébral Familial



Définition du massage en général :

Le massage désigne un ensemble des manœuvres appliquées aux différents organes par l'intermédiaire des téguments, soit directement, soit par action réflexe, dans un but hygiénique, thérapeutique, sportif ou esthétique.

Le massage est une gymnastique passive des tissus.



Définition du massage vertébral :

Massage du tronc (dos, lombes, région fessière et subsidiairement thorax et ventre), le massage vertébral s'adresse électivement à la colonne vertébrale et à ce qui s'y rattache anatomiquement tandis que le massage suédois, plus général, intéresse le corps entier de manière plus globale.

Définition du massage suédois :

Le massage suédois désigne différentes manœuvres de massothérapie codifiées en un système articulé par le suédois Per Henrik LING (1776-1839).
Il intéresse le corps entier.
Le but ordinaire du massage suédois est de :
Faire lâcher les adhérences et réduire les brides musculaires.
- Libérer la charnière thoracique.
- Guérir avec succès en un temps assez court (une à deux semaines) les lésions traumatiques légères non compliquées.

 

Per Henrik LING (1776-1839)

Les manœuvres du massage vertébral sont les mêmes que celles du massage suédois :

1. Pressions
2. Vibrations
3. Frictions
4. Glissées
5. Pétrissages
6. Percussions



1. Définition de la Pression
Action mécanique, sans déplacement  ; appliquée en un point donné des téguments du sujet, elle est souvent employée dans un but diagnostic.
Les variables sont :
- la surface utilisée et la pression.


2. Définition de la Vibration
Contraction synergique sans déplacement des muscles agonistes et antagonistes du masseur.
Les variables sont :
- Les surfaces réduites et la fréquence.
Souvent utilisée aux points douloureux. On travaille d'une seule main ou les deux mains superposées. La fréquence est basse, c'est-à-dire de 5 à 6 contractions à la seconde. Le sens est perpendiculaire au plan sous-jacent.


3. Définition de la Friction
Déplacement des téguments sur le plan osseux sous-jacent, par utilisation des tractus des téguments du sujet.
Les variables sont :

- Les surfaces d'applications (généralement les pouces ou les doigts moyens) et le sens d'application.
Le sens est généralement circulaire (dans le sens des aiguilles d'une montre = tonifiant / dans le sens contraire des aiguilles d'une montre = calmant).
Le sens peut aussi être transversal.


4. Définition de la Glissée
Déplacement, généralement léger, des téguments du masseur sur les téguments du sujet.
La glissée est, le plus souvent, longitudinale et s'effectue avec toute la surface palmaire de la main. et parfois de l'avant-bras (face palmaire) du masseur.
Effets : augmentation immédiate de la température locale. Dans certains cas, une toute petite surface est utilisée pour des glissées profondes (voir le dos). Elles s'exécutent parfois sur certains trajets nerveux.
Il s'agit essentiellement d'une prise de contact.


5. Définition du Pétrissage
Travail simultané et rythmique de pressions et de relâchements en succession, en mouvement de torsion circulaire exécutant un cisaillement serpentin.
Les mains du praticien du masseur travaillent en pince, comme le bec d'un canard.
Quand une main se forme, l'autre se relâche, en un mouvement hélicoïdal (hélice) des masses musculaires associé à un déplacement des mains dans un sens longitudinal.
Les mains peuvent se situer longitudinalement ou transversalement par rapport au segment traité.
La gamme en est très variée :
pétrissage en pincements :
- manœuvre de Jacquet-Leroy*. (Voir le dos, ... )
- méthode de Wetterwald** : pli de peau soulevé et déplacé sur un trajet défini (cellulite).

 

Notes :
* La manœuvre de Jacquet-Leroy, décrite respectivement par les docteurs Jacquet puis Leroy dans leurs thèses de 1907 et de 1908,  consiste en un pincement profond de la peau (pression) réalisé en successions et dans tous les sens de la région à traiter.
Ce pincement, réalisé entre la pulpe du pouce et les autres doigts, visait à produire une exsudation dans le traitement de l’acné (Jacquet). En 1908, le Dr Leroy décrit la manœuvre dans le même sens mais en étendant son utilisation au traitement des cicatrices en général.
** La manœuvre de Wetterwald  est superficielle et consiste à saisir un pli de peau, à le soulever en un mouvement de pression-écrasement associé à un étirement longitudinal et transversal. C'est un vrai pétrissage, mais superficiel et pulpo-pulpaire.
Remarque: On n'abandonne jamais la " vague " de chair saisie.

 

6. Définition de la Percussion
Ensemble de chocs alternatifs simultanés et rythmiques, en général, avec le bord cubital de la main. Celle-ci demeure souple (hachures). Les percussions s'effectuent aussi avec la face palmaire de la main.
Action:
- activation de la circulation locale, sur les régions à musculature puissante.
- décontraction (le long de la colonne vertébrale).
Elle sont surtout utilisées en massage sportif.


 

Si l'exercice en métier (du latin ministerium) s'impose pour une pratique sous les formes de massage vertébral, de massage sous traction, de drainage lymphatique, de massages asiatiques, de massement africain, etc., le particulier peut s'adonner à une pratique familiale souhaitable.

Le massage vertébral est décrit dans le livre du Dr André de Sambucy « Traité Pratique de Massage Vertébral Familial ».

 

 

Lire la suite

GÉRARD MONSTERLEET

8 Mars 2022

GÉRARD MONSTERLEET


Tourné résolument vers le Budô, Gérard Monsterleet traite la colonne vertébrale suivant la méthode des neuf temps en usant des cinq métiers appris que préconisait le Dr de Sambucy :



Gérard Monsterleet a été conseiller technique auprès de la Fondation médico-gymnastique du Dr André de Sambucy :

Gérard MONSTERLEET a écrit en son temps l'ouvrage LA DETORSION VERTEBRALE dédié respectivement au Docteur André de Sambucy et à Tokitsu Kenji.

 

Il a aussi rédigé un ouvrage essentiel pour sa pratique :

Drainage et physiologie lymphatiques - Technique complète et mode d'action à la main

 

Lire la suite

ANATOMIE ÉLÉMENTAIRE

4 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

ANATOMIE ÉLÉMENTAIRE
Organisation générale du corps humain

 

 

Toute pratique corporelle requiert le rappel de l'essentiel de l'organisation générale du corps humain.
L'adepte doit savoir de quoi se compose le corps humain (l'anatomie) et comment fonctionnent les divers organes qui le compose (la physiologie).

Par similitude avec une automobile, il nous faut considérer la carrosserie, l'aspect extérieur du corps, c'est-à-dire l'anatomie de surface, puis les matériaux qui le composent (les tissus) à partir des éléments de base microscopiques, les cellules.

Le châssis est constitué par le squelette et les articulations, le moteur proprement dit par les muscles. Cet ensemble désigne l'appareil locomoteur.

Les organes d'alimentation du moteur en carburant  et en air sont représentés respectivement par l'appareil digestif et l'appareil respiratoire.

Le transport de ces éléments vers les secteurs actifs est assuré par l'appareil circulatoire.

L'appareil excréteur figure le système d'échappement des déchets.

L'appareillage d'enregistrement des données sur l'état du milieu et de transmission des ordres sont assimilables aux organes des sens  et au système nerveux.
Ce dernier est aussi un analyseur, un interprétateur ainsi qu'un centre de tri et de coordination.

La régulation automatique du fonctionnement se fait par les glandes endocrines.

Cette machine avant d'avoir vieilli et de s'arrêter à la mort, connaît des accidents et des défauts de fonctionnement. C'est l'objet de la médecine.
Cette machine est capable cependant de reproduire ses remplaçantes par l'appareil reproducteur.
L'adepte doit découvrir, s'il ne la possède déjà, la sensation des principaux mouvements que peut effectuer son propre corps. Car la finalité du travail corporel est la réintégration ou l'intégration du schéma corporel :
« On peut le définir comme la résultante des renseignements collectés par les voies nerveuses postérieures (sensitives) et les ordres adressés aux muscles striés par la moelle antérieure ». [Docteur André de Sambucy]

Ainsi, un minimum de connaissance de la terminologie anatomique est souhaitable. Les particuliers ne craignent pas de se livrer à un apprentissage technique et de vocabulaire pour conduire un véhicule automobile. L'adepte doit faire de même pour la conduite de son propre corps.

Combien d'entre nous aimerions pouvoir effectuer quelques recherches ?
La connaissance du corps est-elle exclusivement l'affaire des spécialistes formés en vue d'une étude définie : biologistes, infirmières, médecins, anatomistes, esthéticiennes, chimistes, ostéopathes, professeurs de culture physique, etc. ?

Le corps, avant d'être celui des autres, est d'abord le nôtre, notre habitation principale.
Par les notions d'anatomie élémentaire indispensables, celui ou celle qui le désire pourra s'attaquer à des notions plus élaborées.

Lire la suite

CALLISTHÉNIE – FUNCAL

3 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

CALLISTHÉNIE – FUNCAL
DÉFINITION ET PRATIQUE

DÉFINITION : La FunCal (abréviation de Fundamental Calisthenics) se définit comme le travail du corps axé sur le travail du corps et la respiration.

Ce travail privilégie la callisthénie, c'est-à-dire la part de la gymnastique où, dans l'exercice physique, seul le poids du corps fournit la résistance nécessaire.
La gymnastique est l'art d'exercer le corps pour le fortifier.

« On ne peut devenir fort, souple et agile, qu'en répétant longtemps et avec persévérance les mêmes actes. Cet axiome est la base de toute la gymnastique ». [AMOROS]

 

 

PRATIQUE : La pratique consiste en une étude appliquée des fondamentaux corporels indépendamment de toute discipline particulière et dans une conception tripartite de l'être humain.

 

Elle vise à la structuration ou à la restructuration du schéma corporel et voit la réfection vertébrale par travail actif du sujet.

Aucune disposition particulière n'est requise hormis l'assiduité.

Les exercices retenus s’effectuent préférentiellement en plein air, quelle que soit la saison, seul ou en très petit groupe.

Ils émanent essentiellement de la gymnastique orthopédique et visent à rendre dur ce qui est mou et mou ce qui est dur (bonhomme de Sambucy).

 



La durée d'une séance n'excède pas 1 heure.

Le travail s'inscrivant dans une perspective qui vise à la formation de soi, la démarche serait similaire aux dispositions du budō.

Au début de la pratique, le bâton à deux mains et la barre de fer légère (xylofer) sont utilisés pour faciliter la captation de sensations de base.

Certains adjuvants banaux peuvent être utilisés, comme la respiration profonde et l'hydrothérapie, etc. .

Une discipline alimentaire est associée.

Un bilan fonctionnel régulier ajuste la pratique selon la progression.

En 8 à 9 mois, une connaissance correcte de l'exercice physique est intégrée, assurant l'autonomie de la pratique, recherchée d'emblée.
Au-delà, la recherche se focalise essentiellement sur la posture Zhan Zhuang, forme ultime du mouvement.

 

« Bouger peu vaut mieux que bouger beaucoup; ne pas bouger vaut mieux que bouger peu ; bouger en étant immobile est le mouvement de la création. » [Wang Xiang Zhai]

Lire la suite

BUDÔ

2 Mars 2022

BUDÔ


I – L'EXERCICE PHYSIQUE DANS LA PERSPECTIVE DU BUDÔ
II - QUELQUES RÉFÉRENCES POUR GARDER LE CAP



I - L'exercice physique dans la perspective du budō

L'exercice physique est un travail corporel.
Le budô est une formation de l'homme.


La callisthénie reste une pratique corporelle occidentale sans autre finalité que celle d'exercer le seul corps physique (Cf. anima).

En quoi une gymnastique occidentale pourrait-elle s'inscrire dans une démarche similaire à celle du budō si elle n'additionnait la volonté de se construire soi-même ?

Le budô est une formation de l'homme.

« La voie (dô) concerne, pour les Japonais, toute la durée de la vie. La notion de budô comporte une tension vers l'amélioration de soi-même, c'est-à-dire de la personne dans sa totalité à travers la pratique martiale. Cette expression est compréhensible pour les Occidentaux, mais ils ne lui donnent pas le même sens que les Japonais. » … [Tokitsu Kenji]

Si donc une gymnastique occidentale prétend à certaines similarités avec certains aspects du budô, elle doit l'étudier et s'efforcer, autant que faire se peut, transposer dans sa pratique gymnique certains principes de celui-ci.
Ainsi du
tanren, la forge d'un esprit pur :

... « 
Seïshin Tanren est une notion commune non seulement à toutes les disciplines martiales japonaises, mais elle s’étend également à toute étude approfondie requérant une participation active du corps et de l’esprit. L’image est d’ailleurs bien choisie : ce n’est que dans le feu intense de l’action et par les chocs répétés des remises en question que l’esprit du pratiquant acquiert assez de malléabilité pour prendre la forme par les principes de telle ou telle tradition. » … [Pascal KRIEGER]

… "
Je conçois l'entraînement comme une éducation du corps physique, énergétique et spirituel, ce qui n'empêche en rien la préparation du corps martial." … [UEMURA Shigeru]

Comme le dit AKIRA Hino, «
Ce sont les principes universels utilisables par les pratiquants indépendamment de leur discipline, qui ont un véritable intérêt. ».
Cette ambition de
construction de soi se retrouve dans le body-building nord-américain mais de manière réductrice à la seule dimension physico-chimique du corps humain.
La construction de soi, dans une perspective traditionnelle donc orthodoxe, est d'une autre dimension et d'une autre nature. s'appuyant sur une recherche indéfinie dans le temps, qui, à son stade ultime, cultive la posture de « tenir un arbre » (Zhan Zhuang) du Yi Quan (Boxe de l'intention) qui est tout à la fois le fondement et la quintessence de la gymnastique chinoise.

La pratique gymnique est alors à concevoir alors dans son acception étymologique :

 

 



II – Quelques références pour garder le cap :

- Pascal KRIEGER
- TOKITSU Kenji
- UEMURA Shigeru
- SAGAWA Yukiyoshi
- SAWAÏ Kenichi
- TAMURA Nobuyoshi



- Pascal KRIEGER

LE TANREN

La forge d’un esprit pur

Seïshin Tanren est une notion commune non seulement à toutes les disciplines martiales japonaises, mais elle s’étend également à toute étude approfondie requérant une participation active du corps et de l’esprit. L’image est d’ailleurs bien choisie : ce n’est que dans le feu intense de l’action et par les chocs répétés des remises en question que l’esprit du pratiquant acquiert assez de malléabilité pour prendre la forme par les principes de telle ou telle tradition.

Puis une fois la forme désirée acquise, une cristallisation s’effectue un peu à la manière de la trempe, et l’esprit est alors inaltérable … jusqu’à la prochaine opération de forge.

L’esprit du pratiquant repose sur des braises

Tout comme le métal insuffisamment travaillé, le pratiquant qui manque d’entraînement ou qui ne se donne pas assez ne permettra pas à son esprit d’atteindre une température suffisante et la forme de cet esprit restera inachevée… On ne trempe pas un métal qui n’a pas assez chauffé.

En Budô, le métal (l’esprit du pratiquant) est chauffé progressivement par les techniques de base, les rudiments de l’étiquette du Dojô, la mise en forme physique. Cela peut prendre 18 mois à 2 ans. Ce sont par exemple, l’étude des mouvements de Judô d’une manière statique, les chutes et la condition physique. Pour l’Aïkido, c’est le Ko no Geiko, pour le Jodô les Kihon et Omote, ou Shoden pour l’Iaïdo. C’est une période ou les coups de marteaux sont encore rares, le métal repose sur des braises à une température bien déterminée afin de ne pas brûler le métal avant de l’avoir travaillé. Puis la température s’élève sensiblement. Périodiquement, le métal est sorti de la forge pour être battu, replié, étendu, replié encore et tourné dans tous les sens. Cette chaleur intense est fournie par le travail plus dynamique du Randori et de la compétition du Judô ainsi que dans d’autres disciplines. C’est le Ju no Geiko en Aïkido, Chudan et Ran Aï en Jodô, Chuden en Iaïdo. Plus l’intensité de la chaleur est grande, plus le métal est malléable. Quant aux coups de marteaux, ce sont les douleurs bravement assumées, les défaites péniblement mais vaillamment digérées, les périodes de découragement précédant celles de l’espoir, les remises en question menant à de douloureuses contorsions mentales et aboutissant à des bribes de sagesse, bref, tout ce qui rythme une vie de pratiquant de Budô, avec tout ce que ce terme de pratiquant implique…

La trempe est le résultat d’un processus intérieur

A l’instar du marteau qui descend inexorablement sur le métal rougi, le rythme des difficultés décrites ci-dessus martèle l’esprit du pratiquant en altérant peu à peu la forme. C’est une longue période qui peut durer jusqu’à 5 ans ou 6 ans, certains métaux plus durs que d’autres nécessitant des opérations répétées. Lorsque les stages intensifs, les Misogi (entraînements d’endurance), les Embu et les autres Shiaï ont porté la température du métal/esprit à son paroxysme, il se produit une sorte de cristallisation des notions reçues. Cette cristallisation peut être comparée à la trempe du métal travaillé, mais au contraire de la forge, la trempe n’est pas effectuée par quelqu’un, elle est le résultat d’un processus intérieur alimenté par un entraînement régulier et sérieux.

Après cette première cristallisation, le processus peut être répété plusieurs fois jusqu’à ce que la forme du métal/esprit atteigne la perfection. Après chaque période de cristallisation, le pratiquant est altéré pour toujours. Il n’y a pas de possibilité en arrière. Un individu qui a suivi un entraînement pendant 5 ou 6 ans ne sera plus jamais le même car il aura eu accès à des vérités qui ne s’expliquent pas et qu’on ne peut tout simplement oublier.


Ceux pour qui la cristallisation semblerait venir trop rapidement ne doivent pas oublier que l’opération qui suit les occupera bien assez longtemps : il s’agit du polissage et du peaufinage. Ceci peut se faire jusqu’à notre dernière heure…
Si vous m’avez suivi jusqu’ici, vous serez d’accord avec moi que certaines questions diablement importantes se profilent à l’horizon de ce modeste exposé : si la forme de l’esprit est décidée par le forgeron (la tradition du Maître) ne court-on pas un risque énorme en nous confiant à un tel changeur d’esprit ? Et la forme que l’on prétend donner à notre esprit, est-elle vraiment souhaitable ? Voici des questions qui risquent de vous donner autant de maux de têtes que les coups de marteaux dont on parlait plus haut. Ne perdons pas de vue qu’elles sont de toute première importance, surtout lors du choix d’une discipline ou d’un enseignant…



- TOKITSU Kenji

... « Contrairement à son image vulgarisée, le budō n'est pas une reprise directe de la pratique guerrière des arts martiaux. C'est une conception moderne qui vise une formation globale de l'homme - intellectuelle et physique - par la pratique des disciplines traditionnelles de combat. Le budô est un terme général qui recouvre l'ensemble de ces disciplines. » …

... « La voie (dô) concerne, pour les Japonais, toute la durée de la vie. La notion de budô comporte une tension vers l'amélioration de soi-même, c'est-à-dire de la personne dans sa totalité à travers la pratique martiale. Cette expression est compréhensible pour les Occidentaux, mais ils ne lui donnent pas le même sens que les Japonais. »

... « Certains chercheurs occidentaux définissent le budô, en relevant des traits communs à des disciplines d'arts martiaux d'origines diverses. Mais la particularité fondamentale du budô consiste plutôt dans, la conception d'une formation de l'homme que dans la particularité gestuelle des disciplines. » …

... « La tension vers la formation de soi, au sens où je l'ai exposé plus haut, n'apparaît pas d'une manière abstraite, mais elle s'appuie sur une sensation corporelle concrète. Il s'agit d'une sensation corporelle que tous les êtres humains peuvent concevoir quelle que soit leur origine culturelle. Autrement dit cette sensation corporelle est la clef qui permet de pratiquer le budô à part entière en dépassant les obstacles culturels. » …

... « En tout cas, le développement de la sensibilité n'est pas incompatible avec la recherche de l'efficacité, il constitue au contraire une condition essentielle pour acquérir et développer l'efficacité et la puissance. Seulement une telle méthode est difficile à accepter directement par la plupart de ceux qui veulent pratiquer un art martial ou un sport de combat. Il leur parait évident de partir de leurs dispositions et de la sensation directe et spontanée de la force que représente « la dureté ». La force par la dureté qui est le prolongement des gestes quotidiens est immédiate et directement impressionnante, ce n'est donc pas par hasard que la plupart des karatékas commencent par chercher dans cette direction. » … (in ...
Le budô par delà les barrières culturelles.)


- UEMURA Shigeru

... « C’est pourquoi je considère les arts martiaux comme la seule discipline capable d’opérer une rééducation générale de l’être, de nous ramener à une gestion plus instinctive, plus animale de nous-mêmes. Les animaux prennent rarement de risque, car la blessure, c’est la mort. Ils ont des mécanismes de politesse, fuient les combats difficiles. Ils cherchent naturellement ce qui est bon pour eux et esquivent le danger. Les hommes forts meurent facilement dans la rue d’un coup de couteau parce qu’ils n’auront pas su intégrer cette gestion instinctive : éviter le mauvais combat, éviter d’être touché. En karaté, j’aime bien considérer le coup, symboliquement, comme un coup de couteau. Cela aussi, c’est de la gestion énergétique, au niveau émotionnel. Le réflexe de politesse, c’est une bonne inertie, une force qui vous entraîne du bon côté et évite le combat que d’autres, par mauvaise inertie, ne sauront pas voir venir » ...

... « La compétition ... Je n'y suis pas favorable, ne serait ce que pour ces effets néfastes sur la santé. Elle entraîne un effet toxique de la production d'oxygène actif (4 sortes) qui abîme les artères et les cellules du cœur, empêche leur régénération tout comme les cellules du cerveau qui sont à jamais déformées. Ce qui engendre un affaiblissement constant. En Occident, toutes les personnes pratiquant un sport de compétition à haut niveau comme le marathon, la gymnastique, la natation ou les sports de combats, rencontreront ces mêmes problèmes. Par exemple, un marathonien de haut niveau, âgé de 28 ans, présente une usure physique interne correspondant à une personne âgée de 60 à 70 ans. Le pire des cas connus : celui d'une gymnaste olympique âgée de 14 ans usée comme une personne de 70 ans. » ...



- SAGAWA Yukiyoshi

... « J'ai fait un grand nombre de découvertes et un grand pas en capacité de combat entre mes 70 et 80 ans. Ceux qui disent qu'ils sont vieux, parce qu'ils ont 50 ou 60 ans, ont effectivement échoué d'avance en budô. Il faut continuer à s'exercer. Selon mon expérience, jusqu'à 80 ans je pouvais développer mes muscles. J'ai continué à découvrir de nouvelles techniques après mes 80 ans et j'en découvre toujours aujourd'hui. C'est ainsi qu'à 90 ans, j'étais tout à fait en forme. Aucun de mes élèves ne peut me faire face. » …

... « Jusqu’à 70 ans au moins vous pouvez continuez à renforcer les muscles. Si vous vous renforcez jusqu’à 70 ans, vous ne diminuez plus après 80 ans. J’en suis un exemple… L’objectif du renforcement du corps est d’obtenir la capacité de réaliser l’efficacité sans utiliser la force. Si vous devez utiliser la force, c’est parce que vous n’avez pas renforcé votre corps. Le renforcement ne concerne pas seulement le corps, il faut renforcer la tête. Commencez sitôt que vous avez compris. Si je trouve maintenant une nouvelle idée d’entraînement, je l’introduirais immédiatement, même à mon âge, alors que j’ai largement dépassé les 80 ans. Mais il ne faut pas nuire à la santé en se renforçant. Réfléchissez et trouvez une méthode pour vous renforcer sans vous détruire. » …

... « Même si je dis que l’aiki ne dépend pas de la force, pour y parvenir il faut se renforcer pour être capable de maîtriser la force. Pour cela, il faut durement se renforcer chaque jour, en réfléchissant. Pour pouvoir se renforcer passablement il faut au moins 20 ans. Sans un corps entraîné, il est impossible de réaliser le vrai aiki. » …


DAITORYU: Vers la découverte de l'aïki
- Auteur : KIMURA Tatsuo
- Éditeur ‏ : ‎ Budo Editions
- Broché ‏ : ‎ 175 pages
- ISBN-10 ‏ : ‎ 2846172358
- ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2846172356



- SAWAÏ Kenichi

... « Même si chacun ne peut pas devenir un grand adepte, il faut avoir cet objectif. Pour cela, il est nécessaire d'apprendre à employer le ki et à maîtriser la totalité de son corps avec souplesse. L'entraînement qui manque de souplesse ne permet pas d'employer son énergie sans perte et le niveau baissera fatalement en vieillissant. » …

... « Devenez comme un arbre géant dans la nature, car tout y est. Formez un grand tronc durant la jeunesse afin que vous puissiez avoir des branches flexibles lorsque vous serez vieux. » …

... « Quand on a moins de 25 ans, il n'est pas tout à fait négatif de s'entraîner avec une force rigide mais, après cet âge-là, il faut apprendre la technique du petit oiseau. ... Tel est l'idéal de la technique. » …

... « Tu bouges comme un taureau, il y a trop de perte d'énergie. » …

… « Si tu bouges comme tu le fais actuellement, tu ne pourras jamais continuer le karaté jusqu'à mon âge.» …


TAIKI-KEN: The Essence of Kung-Fu
- Auteur : Kenichi SAWAÏ
- Éditeur : JAPAN PUBLICATIONS, INC, July 1976
- Relié : 157 pages
- ISBN-10 : 0870403737
- ISBN-13 : 978-0870403736

... "
Quand l'éditeur Japon Publications, Inc., m'a demandé de produire ce livre, j'ai hésité, puisque je me suis demandé s'il était possible d'expliquer en texte et photographies mon genre de kempo, qui doit être appris et maîtrisé avec le corps. En outre, j'ai eu des doutes au sujet de la valeur des arts martiaux appris des livres. Puis j'ai reconsidéré ma position. D'abord, j'ai pensé que peut-être il y a les gens qui peuvent comprendre la signification vraie de quelque chose en ne faisant rien de plus qu'examiner une photographie. Puis, se rendant compte que le traitement de mes organes internes résultant de Taiki-ken m'a permis de vivre à un vieil âge mûr dans la bonne santé, j'ai vu que ma connaissance pourrait aider d'autres pour apprécier la même bonne fortune. Et ces considérations m'ont fait décider d'aller en avant de pair avec l'écriture et l'édition de ce livre." …


- TAMURA Nobuyoshi

... « Pour les Européens, KEIKO signifie, ou a été traduit par EXERCICE - ENTRAINEMENT. Pour nous Japonais, KEIKO globalement contient RENSYU - TANREN ou RENMA.

REN de RENSYU veut dire PÉTRIR. SYU : APPRENDRE. Donc apprendre en pétrissant. Plutôt qu'exercice donc RÉPÉTITION, RÉPÉTITION, RÉPÉTITION...
TAN de TANREN, pour le forgeron, le fabricant de KATANA, c'est marteler le fer et aussi le tremper. REN, je vous le rappelle PÉTRIR.
Plutôt qu'entraînement, nous aurons donc à fortifier, discipliner, chauffer, laisser refroidir, puis frapper, changer la forme, donner une forme. Si vous voulez entraînement, mais un entraînement très dur.
RENMA - REN - PETRIR, MA - POLIR
Comme avec le diamant ou avec la lime.
D'abord la gangue, puis le diamant et enfin le polissage dans ce sens.
Ajoutez encore à TANREN ou RENMA cette notion que nous pousse à faire 100 fois ce qu'une personne fait 10 fois, mille fois ce qui est fait 100 fois, etc...
L'ensemble de ce travail est KEIKO. »


Extraits de :

AIKIDO: ETIQUETTE ET TRANSMISSION
- Auteur : TAMURA Nobuyoshi
- Éditeur : Budo Éditions, 15 octobre 2003, Collection Aïkido
- Broché : 143 pages
- ISBN-10 : 2846170134
- ISBN-13 : 978-2846170130

Lire la suite

LA GYMNASTIQUE ORTHOPÉDIQUE

1 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

LA GYMNASTIQUE ORTHOPÉDIQUE

et les différentes gymnastiques

 

 

1- La gymnastique orthopédique se définit comme une éducation de la fonction statique de la colonne vertébrale. Elle traite les déformations vertébrales.

Elle comprend :

1°) tous les exercices de gymnastique active,
2°) la mobilisation articulaire (gymnastique passive),
3°) la mécanothérapie,
4°) les tractions,
5°) la réalisation d'appareils orthopédiques de soutien.

 

N.B. : La gymnastique corrective constitue un chapitre de la gymnastique orthopédique, intéressant la statique du tronc chez les enfants dépourvus de déformations rachidiennes constituées.

 

Hormis, 1. La Gymnastique orthopédique proprement dite, on peut distinguer trois gymnastiques essentielles :

2. L'Éducation physique,

3. La Culture physique,

4. La Gymnastique Médicale.

Les gymnastiques sont globales ou analytiques.

- Globale, une gymnastique s'attache ... Qui est considéré en bloc, dans sa totalité, qui s'applique à un ensemble sans considérer le détail. ... Méthode globale. Méthode d'apprentissage de la lecture dans laquelle la perception des phrases précède celle des syllabes et des lettres. Enseigner la lecture globale, c'est-à-dire d'apprendre aux enfants à identifier des mots entiers, avant de passer à leur décomposition en syllabes puis en lettres isolées.

- Analytique, une gymnastique s'attache à  ... Qui contient une analyse, qui consiste en une analyse ... Décomposition d'une chose en ses éléments, d'un tout en ses parties.

2- L'éducation physique est une pratique corporelle globale s'adressant au monde scolaire (enfants et adolescents).
C'est une préparation aux efforts professionnels et sportifs. Secondairement, elle compense les effets négatifs de l'immobilisme (études, vie moderne).
Elle se pratique en cours collectifs et met en action tout le corps.
Les exercices, de progression élaborée, conduisent à un développement harmonieux du corps.
Un bon exemple est fourni par la méthode naturelle de Georges HÉBERT.

3- La culture physique est une gymnastique analytique s'adressant au monde des adultes. Elle s'attache au développement précis d'un muscle ou d'un groupe musculaire par des exercices appropriés.
Les exercices statiques y sont nombreux. Le muscle se développe en volume par augmentation de la masse de sarcoplasme.
La culture physique vise trois buts essentiels :

- développement plastique,
- hygiénique (lutte contre la sédentarité),
- préparation sportive

N.B. : Sous sa forme de développement plastique, elle fut préconisée en France par Edmond DESBONNET sous le nom de culture physique de force (culturisme), qui prit le nom de body-building aux États-Unis d'Amérique du Nord.

- Sous sa forme hygiénique, elle est destinée à lutter contre la sédentarité et prend le nom de gymnastique d'entretien.
L'effet recherché est l'élimination des toxines et des graisses superflues.
L'ensemble de la musculature est entraînée par de nombreuses répétitions, les membres à vide (gymnastique à mains libres) ou chargés d'haltères légères sans aboutir à une fatigue excessive.
Elle s'enseigne dans des salles privées.

- Sous sa forme de préparation sportive, le travail est plus analytique. Il sollicite  électivement les groupes musculaires nécessaires à la pratique d'un sport spécifique de vitesse ou de force. On vise à reculer les limites de l'essoufflement (le cardio-training états-unien).

4- La gymnastique médicale, est tout à la fois éducation et culture physiques, mais à visée thérapeutique. Elle constitue une large part de la gymnastique orthopédique pour ce qui est des traitements de rééducation des membres et du tronc. Elle peut être localisée à un muscle, à un système organique, à une fonction, ou être générale et accompagner un traitement médical.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>