FunCal - Le travail du corps axé sur la colonne vertébrale et sur la respiration

(Livre du Dr de Sambucy) - POUR COMPRENDRE LES DÉPLACEMENTS DE VERTÈBRES

27 Mars 2022

POUR COMPRENDRE LES DÉPLACEMENTS DE VERTÈBRES

 


Notice bibliographique BnF :

Type : texte imprimé, monographie
Auteur(s) : Sambucy, André de
Sambucy, Mauricette de

Titre(s) : Pour comprendre les déplacements de vertèbres [Texte imprimé] / A. et M. de Sambucy
Publication : Paris : Person, 1985
Description matérielle : 256 p.
Sujet(s) : Dorsalgie -- Prévention
Colonne vertébrale -- Propriétés mécaniques

ISBN 2-903609-00-4 : 95 F

Notice n° : FRBNF34776478

 

AVANT-PROPOS

 

Ce livre à buts Pédagogiques et Explicatifs évidents, est aussi un livre de réconciliation. Entre qui donc ?

 

Entre trois sortes d'Etres humains qui, depuis le lointain des âges, se disputent, dans tous les pays, bien inutilement.

 

D'abord les Médecins (1er Groupe)
Ensuite les malades (2ème Groupe)
Enfin les Praticiens Manuels (3ème Groupe)

 

C'est très simple. Voici leurs couplets : les médecins affirment solennellement que les vertèbres ne se déplacent jamais. Que leurs déplacements sont impossibles. Ils donnent leurs raisons, qui sont longuement exposées dans ce livre, vertèbre après vertèbre, comme dit le Rituel de la Messe, et qui sont véridiques et solides, anatomiquement, mais non physiologiquement, et encore moins traumatologiquement.

 

Les malades racontent qu'ils ont senti leurs vertèbres se déplacer. Ils affirment avoir des troubles ; ils donnent leurs raisons. Ils sont sincères. Ils expliquent que du jour où le rebouteux leur a remis la vertèbre en place, les douleurs ont cessé. Ils sont des millions à penser et à parler ainsi. Les Praticiens manuels qui s'occupent des vertèbres, traitent les Médecins d'imposteurs. Les Médecins les traitent d'illégaux, mot juridique très commode, très souple, venant de l'Ancien Régime : - était légal ce qui plaisait au Roi -. Et ils traitent les malades d'aliénés ou, plus poliment, de « Psychiques ». Ceux-ci les traitent d'incapables. Cet accord orchestral touchant dure depuis des milliers d'années. Dans le seul ensemble, très dénombrable, des Praticiens manuels, plusieurs catégories de ces travailleurs se traitent mutuellement de brutes et d'empiriques. L'ensemble orchestral est cacophonique et aucun des trois groupes principaux n'a encore apporté de solution à ces disputes qui se terminent parfois devant les Tribunaux. Une floraison de métiers nouveaux, en tout cas d'étiquettes nouvelles, a désorienté le public qui ne sait qui croire, ni à quel saint se vouer, ni à qui confier sa colonne, ni eh quoi consiste le traitement complet, ni ce que ne fait pas le Praticien chez qui ils vont.

 

Nous avons étudié tout cela pendant un demi-siècle, en participant de près à ces controverses, d'abord comme rhumatisant vertébral, puis comme athlète soumis à des traumatismes, puis comme médecin spécialisé en colonnes vertébrales, puis comme Pédagogue de Praticiens manuels, et toujours comme étudiant de tout ce qui s'est dit, enseigné et appliqué dans le monde depuis l'âge de pierre, en tout pays. Nous pensons avoir trouvé la clef de ces divergences, diatribes, disputes, controverses, attaques, modes, cabales de praticiens manuels ou de praticiens anti-manuels et, pour parler comme Jules Romains, conspirations, campagnes de Presse, pugnacité entre corporations, Procès dont la Presse se garde de donner les compte-rendus.

 

On verra ainsi dans mon livre que les Médecins ne sont pas des Imposteurs, que les malades ne sont pas des Psychiques, que les Chiropractors ne sont pas des brutes, que les Masseurs ne sont pas des escamoteurs, que les Ostéopathes ne sont pas des farfelus, que les baigneurs des stations de boue ne sont pas des illusionnistes, que les Anatomistes et Radiologues ne sont pas des Savants inutiles, que les Endocrinologistes ne sont pas seulement des théoriciens, que les successeurs d'André Vésale, de Willis, d'Arnold, de Chamberlain, de Déjerine, de Le Double, de Policard, d'Hovelacque, de Farabeuf, de Luchka, de Toldt, de Winckler, de Forestier, de Redard, de Still, de Palmer, de Selye, sont des gens utiles, dont nous sommes les utilisateurs, les applicateurs manuels quotidiens, admirateurs des grands savants d'autrefois, dont les études ont préparé la Vertébrothérapie Générale Moderne que j'ai groupée, synthétisée.

 

Notre conclusion, qui s'élabore lentement dans le livre, de manière méthodique, tous en enseignant, tout en expliquant, est que tout le monde a raison. Leibnitz eût été enchanté de cette conclusion, il l'a dit dans un texte célèbre. Tout le monde a raison dans l'Espace. Tout le monde a tort dans le Temps. Comment ? La lecture du livre vous l'apprendra, en vous instruisant sur des phénomènes que n'importe qui, un jour ou l'autre, sera amené à subir, et sur des courants mondiaux, dont les bases Historiques, Géographiques, Psychologiques, Mécaniques, Anthropologiques, Anthropotechniques, sont passionnantes et font voyager en esprit dans le Temps et dans le monde entier.

 

L'Auteur

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article