FunCal - Le travail du corps axé sur la colonne vertébrale et sur la respiration

CALLISTHÉNIE – FUNCAL

3 Mars 2022 , Rédigé par Gérard MONSTERLEET

CALLISTHÉNIE – FUNCAL
DÉFINITION ET PRATIQUE

DÉFINITION : La FunCal (abréviation de Fundamental Calisthenics) se définit comme le travail du corps axé sur le travail du corps et la respiration.

Ce travail privilégie la callisthénie, c'est-à-dire la part de la gymnastique où, dans l'exercice physique, seul le poids du corps fournit la résistance nécessaire.
La gymnastique est l'art d'exercer le corps pour le fortifier.

« On ne peut devenir fort, souple et agile, qu'en répétant longtemps et avec persévérance les mêmes actes. Cet axiome est la base de toute la gymnastique ». [AMOROS]

 

 

PRATIQUE : La pratique consiste en une étude appliquée des fondamentaux corporels indépendamment de toute discipline particulière et dans une conception tripartite de l'être humain.

 

Elle vise à la structuration ou à la restructuration du schéma corporel et voit la réfection vertébrale par travail actif du sujet.

Aucune disposition particulière n'est requise hormis l'assiduité.

Les exercices retenus s’effectuent préférentiellement en plein air, quelle que soit la saison, seul ou en très petit groupe.

Ils émanent essentiellement de la gymnastique orthopédique et visent à rendre dur ce qui est mou et mou ce qui est dur (bonhomme de Sambucy).

 



La durée d'une séance n'excède pas 1 heure.

Le travail s'inscrivant dans une perspective qui vise à la formation de soi, la démarche serait similaire aux dispositions du budō.

Au début de la pratique, le bâton à deux mains et la barre de fer légère (xylofer) sont utilisés pour faciliter la captation de sensations de base.

Certains adjuvants banaux peuvent être utilisés, comme la respiration profonde et l'hydrothérapie, etc. .

Une discipline alimentaire est associée.

Un bilan fonctionnel régulier ajuste la pratique selon la progression.

En 8 à 9 mois, une connaissance correcte de l'exercice physique est intégrée, assurant l'autonomie de la pratique, recherchée d'emblée.
Au-delà, la recherche se focalise essentiellement sur la posture Zhan Zhuang, forme ultime du mouvement.

 

« Bouger peu vaut mieux que bouger beaucoup; ne pas bouger vaut mieux que bouger peu ; bouger en étant immobile est le mouvement de la création. » [Wang Xiang Zhai]

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article